Dans son épître Jacques interpelle ceux qui ont tellement de projets, d’intentions, de gens qui semblent tout maitriser, qui semblent « régner » ans la vie et qui oublient qu’ils ne maitrisent pas tout en réalité et qui voudraient échapper à leur condition humaine. (Jacques 4 v13 à 17)

Ils oublient d’abord que la vie est un don de Dieu et celui qui en est l’auteur reste Maître et Souverain ; en donnant la vie Il a édicté et établi des lois de vie qu’il serait bon à l’humanité de découvrir et de respecter.
Mais je n’irai pas plus loin dans cette direction, nous rappellerons simplement quelques données ou élément qui composent notre existence.

La vie en tant que don de Dieu est précieuse. Les sources de la vie sont en Lui et Il les soutient. Dieu veut que nous y goutions, que nous soyons reconnaissants pour la vie elle-même malgré les épreuves, les difficultés, les soucis, qui en font partie. La vie exprime toute la sagesse, la richesse, la puissance de Dieu. Elle triomphe en Christ, Dieu est le Dieu de la vie qui rayonne dan stout l’univers.
La vie a ses joies et ses épreuves. C’est souvent dans les choses simples que nous trouvons la joie de la vie. Jésus lui-même savait se réjouir des choses simples de la vie comme ce jeune couple à Cana au moment de leurs noces où il accomplit cet étonnant miracle qui a consisté à changer l’eau en vin, à donner  une saveur, un goût particulier à ce tournant de la vie de ces jeunes gens.
Je vous invite à relire les trois versets du Psaume 131.

Quant aux peines de la vie, nous découvrons comment Dieu a su rejoindre des hommes comme Job, Elie, ou Jonas et prendre soin d’eux pour les aider à traverser leurs chagrins et en sortir.
La vie place aussi devant nous des défis à relever en nous souvenant que les plus grandes victoires que nous avons à remporter c’est sur nous même que nous avons à le faire.

Souvenons nous aussi que la vie est brève. Jacques nous rappelle que « nous sommes une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui ensuite disparaît » et nous sommes aussi invités à appliquer nos cœurs aux choses importantes, essentielles, relisez le livre de l’Ecclesiaste.

La bénédiction divine a apporté une force, une grâce particulière à notre vie, elle nous a fait découvrir la qualité de vie qui est en Dieu lui-même, la vie appelée éternelle. Jésus est venu pour que nous ayons la vie en abondance.

Nous pourrions développer ce thème sans fin mais je voudrais simplement vous rappeler les paroles de Moïse au peuple d’Israël avant son entrée dans la terre promise « CHOISIS LA VIE ».
En d’autres termes « Choisis la Vie au cœur de la vie »

Marc SPORTIELLO