UNE MAISON DE SERVITEURS (suite)

Au travers de cet édito et pour terminer sur ce sujet j’aimerais simplement donner, au moyen de l’Ecriture, quelques caractéristiques d’un serviteur.

Il se tient devant Dieu
1 Rois 17:1 Elie, le Thischbite, l’un des habitants de Galaad, dit à Achab : L’Eternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur ! 1 Rois 17 :1 (DRB) Et Elie, le Thishbite, d’entre les habitants de Galaad, dit à Achab, L’Eternel, le Dieu d’Israël, devant qui je me tiens, est vivant !
Deux traductions pour un même verset mais qui nous montre une caractéristique précise du serviteur : il se tient devant Dieu. Mais attention pas seulement, viens un temps comme Elie où il se tient aussi au milieu du peuple de Dieu. Ceux qui ont été choisis pour servir aux tables dans Actes 6 ont été choisis du milieu de ceux qui Actes 2:42 persévéraient dans l‘enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. Il y a quelque chose d’anormal quand quelqu’un sert et ne se tient que rarement devant Dieu et/ou au milieu du peuple de Dieu pour prier et intercéder.

Il se tient à l’écoute de Dieu
1 Samuel 3:9 et il dit à Samuel: Va, couche-toi; et si l’on t’appelle, tu diras: Parle, Eternel, car ton serviteur écoute.

Il est fidèle ou digne de confiance. Il est persévérant.
Matthieu 25:23 Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.
Daniel 6:20 Le roi prit la parole et dit à Daniel: Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions?

Esaïe 42 : 1 à 4 et 19 Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations. Il ne criera point, il n’élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les rues. Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; Il annoncera la justice selon la vérité. Il ne se découragera point et ne se relâchera point, Jusqu’à ce qu’il ait établi la justice sur la terre, Et que les îles espèrent en sa loi. (19) Qui est aveugle, sinon mon serviteur, Et sourd comme mon messager que j’envoie ?

v.1 : il cherche ce qui est plaît à Dieu : en qui mon âme prend plaisir ; v.2 : il ne polémique pas et ne cherche pas querelle ; v. 3 : intégrité et vérité: (il est étonnant de voir l’emploi trop fréquent du mensonge pour se tirer d’affaire) ; v.4 : fermeté (ne pas confondre avec dureté) : ne faiblira pas ; v.4 : courage : ne s’esquivera pas ; v. 19 : forme d’insensibilité nécessaire : sourd et aveugle à ce qui pourrait impressionner et arrêter.

La place me manque mais j’aimerais citer ce texte :
2 Corinthiens 6:4 à 11 Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses, (souffrance) par la pureté, par la connaissance, par la longanimité, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sincère, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice;
au milieu de la gloire et de l’ignominie, au milieu de la mauvaise et de la bonne réputation; étant regardés comme imposteurs, quoique véridiques; comme inconnus, quoique bien connus; comme mourants, et voici nous vivons; comme châtiés, quoique non mis à mort; comme attristés, et nous sommes toujours joyeux; comme pauvres, et nous en enrichissons plusieurs; comme n’ayant rien, et nous possédons toutes choses. Notre bouche s’est ouverte pour vous, Corinthiens, notre coeur s’est élargi.

Sébastien Quédreux

LA VIE…

Dans son épître Jacques interpelle ceux qui ont tellement de projets, d’intentions, de gens qui semblent tout maitriser, qui semblent « régner » ans la vie et qui oublient qu’ils ne maitrisent pas tout en réalité et qui voudraient échapper à leur condition humaine. (Jacques 4 v13 à 17)

Ils oublient d’abord que la vie est un don de Dieu et celui qui en est l’auteur reste Maître et Souverain ; en donnant la vie Il a édicté et établi des lois de vie qu’il serait bon à l’humanité de découvrir et de respecter.
Mais je n’irai pas plus loin dans cette direction, nous rappellerons simplement quelques données ou élément qui composent notre existence.

La vie en tant que don de Dieu est précieuse. Les sources de la vie sont en Lui et Il les soutient. Dieu veut que nous y goutions, que nous soyons reconnaissants pour la vie elle-même malgré les épreuves, les difficultés, les soucis, qui en font partie. La vie exprime toute la sagesse, la richesse, la puissance de Dieu. Elle triomphe en Christ, Dieu est le Dieu de la vie qui rayonne dan stout l’univers.
La vie a ses joies et ses épreuves. C’est souvent dans les choses simples que nous trouvons la joie de la vie. Jésus lui-même savait se réjouir des choses simples de la vie comme ce jeune couple à Cana au moment de leurs noces où il accomplit cet étonnant miracle qui a consisté à changer l’eau en vin, à donner  une saveur, un goût particulier à ce tournant de la vie de ces jeunes gens.
Je vous invite à relire les trois versets du Psaume 131.

Quant aux peines de la vie, nous découvrons comment Dieu a su rejoindre des hommes comme Job, Elie, ou Jonas et prendre soin d’eux pour les aider à traverser leurs chagrins et en sortir.
La vie place aussi devant nous des défis à relever en nous souvenant que les plus grandes victoires que nous avons à remporter c’est sur nous même que nous avons à le faire.

Souvenons nous aussi que la vie est brève. Jacques nous rappelle que « nous sommes une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui ensuite disparaît » et nous sommes aussi invités à appliquer nos cœurs aux choses importantes, essentielles, relisez le livre de l’Ecclesiaste.

La bénédiction divine a apporté une force, une grâce particulière à notre vie, elle nous a fait découvrir la qualité de vie qui est en Dieu lui-même, la vie appelée éternelle. Jésus est venu pour que nous ayons la vie en abondance.

Nous pourrions développer ce thème sans fin mais je voudrais simplement vous rappeler les paroles de Moïse au peuple d’Israël avant son entrée dans la terre promise « CHOISIS LA VIE ».
En d’autres termes « Choisis la Vie au cœur de la vie »

Marc SPORTIELLO

NE PAS TRÉBUCHER…

Trébucher : Tomber, Chanceler, Broncher, Buter. Voici les différentes définitions données par le dictionnaire de ce mot au travers de ses synonymes.
Qui n’a jamais trébuché en marchant ? Nous avons tous fait cette expérience au moins une fois dans notre vie. En trébuchant les conséquences peuvent être diverses et plus ou moins importantes ou douloureuses.

Ce verbe trébucher me rappelle les paroles du Seigneur dans l’évangile de Jean au chapitre 11 où nous trouvons le récit de la résurrection de Lazare.
Jean 11:9 Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures dans le jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde;
Jean 11:10 mais si quelqu’un marche pendant la nuit, il trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui.
Pourquoi Jésus parle t-il de cette manière ? J’ai fait l’expérience de poser la question dernièrement à un petit groupe de chrétiens qui étaient réunis pour partager sur le récit de la résurrection de Lazare. Aucune des réponses ne m’a pleinement satisfaite. Et j’ai réalisé combien il est important comme Philippe l’évangéliste le dit à l’eunuque Ethiopien que nous comprenions ce que nous lisons (Actes 8). Ainsi nous ne tordrons pas le sens des écritures (2 Pierre 3/16)

La réponse du Seigneur est tout simplement la réponse à la réflexion des disciples et exprimées au verset 8.
Jean 11:8  Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu y retournes!
Jésus leur dit tout simplement que s’il retourne en Judée c’est en parfaite obéissance à la volonté de Dieu et que c’est le moment d’y aller. Les sœurs de Lazare l’attendaient plus tôt pour le guérir mais voilà qu’il est mort et c’est à ce moment que Jésus décide d’y aller. Le Seigneur n’intervient pas toujours au moment ou nous le souhaitons et comme nous le souhaitons car il sait comment la gloire de Dieu sera manifestée.

Comme c’est en parfaite obéissance à la volonté de Dieu qu’il se rend en Judée même si les juifs veulent le lapider il ne trébuchera pas c’est-à-dire que les juifs n’atteindront pas leur but et il ne lui arrivera rien. Cela ne signifie pas qu’ils n’essaieront pas ou qu’il ne rencontrera pas de l’opposition mais c’est peine perdue de la part des juifs.

Combien il est aussi important pour nos vies « que nous marchions dans la lumière » afin de ne pas trébucher. Cela évitera que nous nous mettions en danger, que nous nous fassions mal, que nous chutions ! Mariage, emploi, étude, déménagement, etc…cherchons la volonté de Dieu, le temps de Dieu (il faut apprendre à les discerner dans sa communion) et agissons en parfaite harmonie ave ces choses.

TROIS PRIORITÉS

Dans son célèbre discours sur la montagne, Jésus nous fait découvrir trois protons. Comment ça me direz vous ? Du temps de Jésus la découverte de l’atome n’avait pas encore été faite et encore moins du proton, cette particule subatomique portant une charge élémentaire positive.
Pour votre connaissance personnelle, si cela était nécessaire, Le nombre de proton d’un noyau atomique se nomme aussi numéro atomique (Z). Cela vous rappelle peut être de vagues souvenirs…

Concernant Jésus je parlais des trois priorités, c’est-à-dire des trois protons dans le texte original en grec qui sont contenus dans le sermon sur la montagne.

1ère priorité : Matthieu 5/ 23,24  Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord (proton en grec) te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande.
L’offrande nous parle de l’adoration. Le Père désire des adorateurs en esprit et en vérité.
Un adorateur, autant que cela dépende de lui désire être en paix avec tout le monde. Il cherche comme nous l’indique ce texte la réconciliation. Il désire que son cœur soit libre de toute amertume, tout ressentiment, il pardonne.
Je me souviens dans une église où j’ai servi le Seigneur de deux sœurs dans la chair qui pendant des années ne se sont pas adressés la parole. L’une était au balcon l’autre en bas. Elle pouvait se croiser sans se saluer. Chacune d’elle venait au culte sans même chercher à se réconcilier avec l’autre, chacune campait sur ses positions. Jésus dit si tu veux adorer, vas et réconcilie toi, va et demande pardon, pardonne Est-ce que tu as besoin de faire aujourd’hui ?

 2ème priorité : Matthieu 6:33  Cherchez premièrement (proton encore)) le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ces choses qui nous seront données, dans le contexte, c’est le manger, le boire, le vêtement.
Paul en écrivant à l’église de Rome déclare que le Royaume de Dieu c’est la justice, la paix la joie par le Saint esprit. Je résumerais ce texte de cette manière, cherche Dieu, cherche à ce qu’il règne dans ta vie, dans ce monde, cherche ses intérêts, cherche ce qui est bien (selon Dieu) et il s’occupera de toi.

 3ème priorité : Matthieu 7:5  Hypocrite, ôte premièrement (proton toujours et encore) la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’oeil de ton frère.
Jésus déclare avant de vouloir changer les autres, travaille sur toi, regarde en toi ce qui doit changer, ce qui doit être ôter. Attention ne tombons pas dans le déséquilibre, il est écrit « premièrement », cela ne signifie pas qu’il ne faille jamais chercher à ce que nous progressions mutuellement et que nous n’acceptions pas que d’autres puissent nous reprendre. Ne vous servez pas de cela pour dire à vos responsables spirituels « regarde premièrement chez toi », ils travaillent à votre perfectionnement. La priorité dit ce texte c’est moi mais pas avant les autres, moi pour me juger, moi pour me sonder, moi pour que ce qui doit disparaître de ma vie disparaisse.

Le lithium est un élément chimique qui possède trois protons. Il est utilisé pour les psychoses maniaco-depressives, alternances d’énergies et d’apathies mélancoliques. Sans vouloir faire des raccourcis allez je dirais que nos trois protons spirituels contribuerons à ce que nous allions bien ou mieux si cela était nécessaire.

LE PETIT GRAIN DE SABLE

Dieu entre en relation avec nous. Le Dieu qui a créé le ciel étoilé et l’univers tout entier souhaite ardemment entrer en contact avec les humains et tisser avec eux un lien privilégié.

Dans l’esprit de chaque individu Dieu a inscrit la conscience de son existence. Il est « la véritable lumière qui en venant dans le monde éclaire tout homme » (Jean 1.9). La Bible affirme que notre créateur cherche à établir une relation avec nous. Abraham « fut appelé ami de Dieu » (Jacques 2.23). L’Éternel parlait à Moïse face à face comme un homme parle à son ami » (Exode 33.11). Dieu voudrait également établir une relation personnelle avec nous il désire devenir notre ami. Jésus a dit à tous ceux qui le suivent : « Vous êtes mes amis » (Jean 15.14).

L’ idée d’un Dieu personnel est soutenue par l’observation de la nature humaine. Nous constatons l’existence de personnalités diverses sur cette terre. Nous sommes des personnes nos amis sont des personnes. L’existence de la personnalité suggère fortement l’existence d’un Dieu personnel. Il est logique de conclure qu’un Dieu qui est lui-même une Personne a créé des êtres dotés de leurs propres personnalités.

Il y a plus de 2500 ans un groupe de philosophes grecs discutaient autour de la question : « Quelle est la plus brève définition de l’être humain? ». Platon suggéra : « L’homme est un animal à deux pattes. ». Un autre philosophe illustra cependant les limites de cette définition en montrant un coq. « Regardez l’homme selon Platon! » dit-t-il avec ironie. Ils réfléchirent un moment puis un autre philosophe s’exclama : « Je sais! L’homme est un animal religieux. ». Tout est là! L’être humain est fondamentalement religieux. Seul parmi toutes les créatures, il ressent le besoin de croire en une puissance supérieure. Que nous soyons athées ou croyants nous avons été confrontés à l’idée de l’existence de Dieu. Ce qui nous distingue des animaux c’est notre faculté d’imaginer de raisonner de choisir entre le bien ou le mal. Aucun animal n’a jamais bâti d’autel dans le but d’adorer. En revanche partout où habitent des hommes et des femmes, on trouve des lieux de cultes. Dans le cœur de chaque être humain se cache une conscience de la présence de Dieu. Oui, Dieu a mis en nous le désir d’entrer en contact avec lui. Quand notre cœur s’ouvre à cette réalité et que nous le rencontrons tout doute s’efface et nous reconnaissons son existence et notre besoin de lui.

Au cours des années 1990 des millions de Russes ont renoncé à l’athéisme et se sont tournés vers Dieu. Un professeur d’astronomie de l’université de Saint-Petersbourg a fait cette déclaration qui traduit bien l’expérience d’un grand nombre de ses compatriotes après la chute du communisme : « J’ai cherché un sens à la vie à travers mes recherches scientifiques mais je n’ai trouvé aucune réponse fiable. Mes collègues semblaient ressentir le même vide. En étudiant l’étendue et la complexité de l’univers à travers mon télescope je sentais qu’il devait y avoir un sens quelque part. Puis on m’a donné une Bible et j’ai commencé à la lire. Le vide de mon âme s’est rempli peu à peu au fur et à mesure que ma confiance en ce livre augmentait. J’ai accepté Jésus comme mon Sauveur et j’ai enfin trouvé la paix, le réconfort et un sens à ma vie. »

Un chrétien croit en Dieu parce qu’il l’a rencontré et qu’il a trouvé en lui la satisfaction à ses besoins les plus profonds. Oui, Dieu nous permet de voir la vie sous un jour nouveau. Il renouvelle nos motivations, nos objectifs, notre joie de vivre ! Il ne nous promet pas une existence sans conflits ni échecs mais il nous assure qu’il sera notre guide et notre soutien si nous acceptons d’établir avec lui une relation personnelle. Des millions de chrétiens peuvent témoigner du fait qu’ils seraient prêts à tout perdre plutôt que de revenir à une vie sans Dieu. Quel sujet d’étonnement ! Le Dieu Tout-Puissant qui tient les galaxies dans Ses mains et qui donne vie à toutes les créatures sur cette terre désire avoir une relation avec chaque homme, chaque femme, chaque enfant!

Le roi David ne pouvait que s’en émerveiller : « Quand je regarde tes cieux ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as établies : qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme pour que tu prennes garde à lui ? » (Psaumes 8.45). Notre Dieu se soucie de chacun de nous. Il s’intéresse à vous de façon aussi particulière que si vous étiez le seul être qu’il ait créé. Oui, nous pouvons croire en Dieu :

  • parce que notre corps et le monde qui nous entoure indiquent clairement qu’il existe un grand Concepteur un Créateur
  • parce qu’au tréfonds de notre être nous ressentons le besoin de Dieu besoin inassouvi tant que nous ne trouvons pasen lui le repos
  • parce que lorsque nous le rencontrons Dieu répond à cette attente et satisfait pleinement nos désirs les plus profonds.

N’est-il pas normal qu’un Dieu personnel souhaite se faire connaître à ses créatures comme un père à ses enfants ? C’est à travers la Bible que Dieu se révèle à nous. Notre prochain guide montrera que la Bible est un livre digne de confiance émanant du Dieu créateur.

LES BONTÉS DU SEIGNEUR

L’Eternel connais tes oeuvres, le Dieu vivant a mis devant toi une « Porte ouverte » que nul ne peut fermer, malgré tes faiblesses tu as gardé la persévérance en ton Seigneur, tu gardes sa « Parole » et tu n’ as pas renié son nom, bien au contraire tu mènes le bon combat de la foi, tu réjouis le cœur de l’Eternel, tu racontes les merveilles du Seigneur avec plaisir et émerveillement, les hommes sages les méditent comme des paraboles de la vie. Les méchants et les orgueilleux tremblent devant ses avertissements, mais pour les blessés et les repentis elle a la voix d’ une mère. De sorte que l’amour, l’amitié, la compassion, la dévotion, le souvenir, l’espérance que tu reflètes église de Villemur ont revêtu les beaux habits de ton précieux message.

Aucun homme ne sera pauvre ou abandonné pour qui a reçu et entendu le message de la bonne nouvelle dont tu es porteuses.

Nôtre « Dieu tout Puissant » se sert de toi petite église, tu es les lettres de créances divine, porteuse de la vérité en Jésus-Christ nôtre Seigneur; l’ Eternel veille sur son église.

Dieu continu de susciter chaque jour, chaque instant des hommes et des femmes humble et consciencieux, n’ayant pour but que d’ amener les âmes au seul Sauveur. « Deutéronomech29versé29: Les choses cachés sont à l’ Eternel nôtre Dieu et les choses révélées sont à nous et nos enfants à toujours ». L’ Eternel t’a donné la victoire en Jésus-Christ, par le Saint-Esprit tu remportes la victoire, car c’ est par la présence de Jésus au milieu de nous que l’ Esprit rend témoignage au monde. Tu seras petite église une colonne dans le temple de Dieu, et tu n’en sortiras plus, tu porteras le nom du Dieu vivant et celui de la ville de la nouvelle Jérusalem, ainsi que son nom nouveau.

Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons lui gloire, car les noces de l’agneau arrivent et son église se tient prête.

L’expression qui sort de cette petite église c’ est le souffle qui jailli de ses pierres vivantes, comme une porte divinement ouverte, chaque homme, chaque femme peuvent contempler l’éternité et discerner au loin sa patrie céleste oublié depuis longtemps.

A Dieu seul soit la gloire pour les siècles de des siècles !…. AMEN !…

Les bontés du Seigneur se renouvelle chaque jour… un petit gain de sable qui roule pour son Seigneur…